La Ligue ROC
agit
pour la faune sauvage

 

o LIGUE ROC

o BIODIVERSITÉ

o FAUNE SAUVAGE
     
Espèces sauvages
     Milieux naturels

o NON-CHASSEUR

o ANIMAL SENSIBLE

o CHASSE EN FRANCE

o POUR LES JEUNES

o ACTUALITÉS
     Communiqués
     A l'affiche

o SOUTENIR ET AGIR


VIVRE AVEC LA FAUNE SAUVAGE
Statut de l’espèce rénové
SOS pour les « nuisibles »
Réhabilitons le peuple prédateur
Les petits prédateurs
Les grands prédateurs
Les grands animaux de la forêt
• Défendre les oiseaux migrateurs
Pollution lumineuse
Echinoccocose

PETITS PRÉDATEURS
Belette
Blaireau
Fouine
Hermine
Martre
Putois
Renard

GRANDS PRÉDATEURS
Loup
Ours

GRANDS ANIMAUX DE LA FORÊT
Cerf
Chevreuil
Sanglier

ANIMAUX MARINS
Requins

AUTRES ESPÈCES
Ragondin

EXPOSITIONS
Prédation et biodiversité
L'homme et les prédateurs
Blaireau…le « Bourru » des Bois

ARCHIVES
Eléphants
Ibis chauve
Abeille
Dauphins


La belette

Eléments de biologie

Le plus petit carnivore d’Europe, la Belette (Mustela nivalis Linné) mesure 16 à 19 cm pour la femelle, 18 à 22 cm pour le mâle.
La queue est plus longue chez le mâle: 50 à 65 mm, pour 40 à 55 mm chez la femelle.
Le poids moyen varie de 60g (femelle) à 110g (mâle).
Le corps est brun roux sur le dessus, blanc dessous, la ligne de démarcation irrégulière.

Elle a des cris aigus pour donner l’alarme, perçants pour intimider.

L’accouplement a lieu au printemps, la gestation dure 5 à 6 semaines, et les petits naissent en été.
Le nombre des jeunes est souvent fonction de la quantité de petits rongeurs qui constituent le fond de sa nourriture. Il peut être de 8, voire de 10 lors des “années à campagnols”.Son gîte, garni de poils et de plumes, se situe sous un tas de pierres, dans un trou de mur, une souche d’arbre, ou une meule de foin.

C’est un animal alerte, rapide, prompt à se couler dans une galerie de rongeur, se dressant parfois à la verticale pour observer les alentours.

Elle fréquente les lisières de bois, les haies, les talus, les buissons, les broussailles, les villages et les hameaux, les montagnes, et les plaines céréalières où pullulent les campagnols.
Son territoire varie de quelques ares à 2 hectares.

Son activité est quasiment autant diurne que nocturne.


Alimentation

La Belette chasse essentiellement des rongeurs, campagnols en particulier, qu’elle poursuit jusque dans leur galerie.
Par exception, il lui arrive de capturer un lapereau, ou un oiseau, un amphibien ou un reptile.

"Les rongeurs constituent invariablement la proie principale de la belette" Encyclopédie des carnivores de France.

"Si elle s’approche des basses-cours, c’est pour capturer les rongeurs attirés par les graines, et non les volailles." J. J Barloy, Docteur ès sciences.

La belette est "effectivement inféodée aux petits rongeurs et, en particulier, sous nos contrées, ...au campagnol des champs...Les petits rongeurs représentent presque la totalité des proies consommées (58 à 99%) ..." Bulletin mensuel n°98 de l’Office National de la Chasse.

"En tant que naturaliste mais aussi chasseur, j’ai proposé son déclassement (de la liste des nuisibles) en me fondant non seulement sur mes nombreuses observations mais surtout sur des études scientifiques..." J L Barrailler - Revue nationale de la chasse, avril 1991.

Cette unanimité est malheureusement contrebalancée par celle de chasseurs et de piégeurs niant les travaux scientifiques et faisant la part belle aux croyances et préjugés.


Que faire en cas de problèmes ?

Mais y-a-t-il des problèmes qui soient imputables à la Belette?

Il est démontré qu’elle ne peut en aucun cas commettre de dommages à la faune sauvage. Il en est de même en ce qui concerne les volailles dans les basses-cours.

Le rôle de prédateur de micro-mammifères est très positif au point que c’est la destruction de la belette qui entraînerait des problèmes.
L’absence de prédation profiterait aux mulots et aux campagnols. La pullulation de ces rongeurs serait un fléau pour l’économie rurale.

"Le fermier qui tend dans les fossés des belettières pour détruire la prétendue vermine est un inconséquent qui extermine ses auxiliaires naturels" A Brosset, Museum National d’Histoire Naturelle.

Ainsi, la présence de belettes est à considérer de manière sereine et réfléchie.

Des informations sur ce thème dans nos publications !